Nouvelles formes de collaboration, bonnes pratiques et recommandations

CIGREF-projets-collaboratifs-2015Le CIGREF publie  un un rapport sur les conditions de succès des projets collaboratifs inter-entreprises orientés vers des problématiques d’innovation. Ce rapport met en avant les bonnes pratiques et des recommandations pour ces nouvelles formes de collaboration.

Conditions de réussite et recommandations…

Les projets collaboratifs inter-entreprises améliorent la compétitivité des organisations. Ils permettent notamment de réduire les coûts et d’augmenter le chiffre d’affaires en permettant des chaines plus courtes. Ils peuvent également provoquer une transformation interne, favoriser le développement de l’écosystème business de l’entreprise. Ils sont aussi un moyen de répondre au time to market ou de protéger un marché et de répondre aux craintes de désintermédiation.

Le rapport identifie les freins et les leviers de réussite pour les projets de collaboration entre des organisations différentes. Il propose également une série de recommandations pour le bon fonctionnement et la réalisation des objectifs d’innovation.

Il insiste sur la nécessité de trouver un équilibre favorable à toutes les parties prenantes dès lors que l’objectif est une création de valeur partagée. Cet équilibre est d’autant plus crucial qu’il y a une asymétrie entre les acteurs engagés dans ce type de projets.
Il recommande aussi « un sens de la mesure et de l’équilibre qui obligent à une vigilance de chaque instant pour dépasser l’engluement des processus, pour comprendre la culture du partenaire en acceptant de « décaler » son regard, pour savoir être flexible sur les moyens et les méthodes tout en gardant le cap, pour accepter le risque, l’exception tout en innovant ».

point Télécharger le rapport CIGREF « Projets collaboratifs inter-entreprises ».
point Plus d’infos sur le site du CIGREF.