A l’occasion du vote final de l’ISO, prévu le 2 septembre 2007, pour la normalisation d’Open XML, et à suite à la réunion de concertation organisée par l’AFNOR le 29 août, le CIGREF a tenu à exprimer publiquement sa position concernant la standardisation du format Open XML au sein de l’ISO et plus généralement sur la pluralité et l’interopérabilité.

Position du CIGREF

  • Le CIGREF ne veut pas privilégier un format plutôt qu’un autre : il recommande deux formats compatibles et interopérables.
  • Le « principe de réalité » exige d’être pragmatique et de prendre en compte l’existant informatique des entreprises.

En effet la pluralité et l’interopérabilité, font parties de la réalité du monde de l’entreprise et du quotidien des Directeurs des Systèmes d’Information. Qu’on le veuille ou non, les formats Microsoft font parti des formats de documents « standards » dans les entreprises. En raison des investissements déjà réalisés, il serait parfaitement irresponsable de faire table rase du passé, et de faire abstraction de l’existant.

Le CIGREF ne souhaite donc pas privilégier un écosystème de fournisseurs au détriment d’un autre écosystème, mais préconise l’interopérabilité entre ces écosystèmes comme facteur de création de valeur pour l’entreprise.

Le CIGREF souhaite donc que des efforts d’interopérabilité soient menés en ce sens entre les différents acteurs au niveau national et international.

Téléchargez le communiqué de presse