L’Intelligence Artificielle dans les entreprises, de la transition numérique à la « transition intelligente » !

cp-cigref-livreblanc-iaLe CIGREF souhaite sensibiliser les entreprises aux enjeux managériaux présents et futurs de l’Intelligence Artificielle. Il publie le Livre Blanc « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entreprises », réalisé en partenariat avec le cabinet Alain Bensoussan Avocats.

Ce Livre Blanc présente les principales conclusions du Cercle Intelligence Artificielle, créé pour explorer ces enjeux managériaux, éthiques, juridiques, liés à la poussée de l’Intelligence Artificielle.

Une vision prospective…

A partir du cadre historique de l’IA, en passant par ses définitions (générale & technique), ses modes d’expression (robots, avatar, chatbots…), ce livre blanc apporte une vision prospective qui permettra à l’entreprise d’anticiper le passage de la transition digitale qu’elle est en train de vivre à la « transition intelligente » !
L’Intelligence Artificielle confronte en effet le management de l’entreprise à des situations émergentes multiples, à la fois culturelles, humaines (impact sur les manières de travailler), éthiques et juridiques… Elle doit être en mesure d’anticiper, par exemple, l’évolution des compétences, l’évolution de la réglementation, que ce soit sur la robotique intelligente ou sur les différentes formes de l’Intelligence Artificielle. Le Livre Blanc aborde également la question du droit prospectif : « L’IA, du fait de son autonomie, a un degré d’imprévisibilité dans le cadre de son interaction avec les êtres humains. Or, en l’état actuel, aucune règle ad hoc n’est applicable à la responsabilité délictuelle de l’IA ».

Des craintes liées au développement de l’intelligence artificielle font débat et posent questions. Par exemple, la délégation de tâches à haute responsabilité (décision, recommandation) à des machines interroge sur le libre arbitre et la place laissée à la pertinence de l’interprétation humaine. L’entreprise ne saurait donc contourner des questions éthiques de deux ordres : l’éthique des usages et l’éthique de la conception (by design)… ». L’enjeu est de « saisir la complexité du sujet et mieux comprendre les freins et leviers à actionner pour accompagner au mieux les opportunités à venir ».

point Plus d’info sur le site CIGREF
point Le Livre Blanc CIGREF « Gouvernance de l’Intelligence Artificielle dans les entreprises ».